Pourquoi les bouviers bernois ont-ils une durée de vie courte ?


Le Bouvier bernoisLe bouvier bernois, originaire de Suisse, est une race de chien de grande taille connue pour sa nature douce et son pelage tricolore distinctif. Bien musclé, le bouvier bernois a une allure royale avec une tête large, des yeux expressifs et une queue touffue. Toujours affectueux, il est prêt à sourire, à aimer les enfants et à faire preuve d’un grand sens de la loyauté.

Malheureusement, ces chiens dévoués ont une durée de vie tragiquement courte. En moyenne, les bouviers bernois, mâles et femelles, vivent entre six et huit ans, soit moins que d’autres grandes races de chiens de taille comparable. Cependant, certaines sources suggèrent que les bouviers bernois vivent en moyenne entre six et huit ans. leur durée de vie pourrait s’allonger. Les décès inattendus ou soudains de cancer, gonflement, insuffisance rénale, défis immunitaires, maladies cardiaqueset une une myriade d’autres conditions ont brisé le cœur de nombreux parents d’animaux de compagnie. Cela dit, le bernois reste un chien de compagnie très apprécié.

Le problème des chiens de race

Photo d'un bouvier bernois à l'air endormi se reposant sur un canapé couleur feu. Malheureusement, l'espérance de vie du bouvier bernois est plus courte en raison de nombreux problèmes de santé auxquels il est prédisposé.
(Crédit photo : Jena Ardell | Getty Images)

Bien que la race ait été menacée d’extinction dans les années 1800, le bouvier bernois a connu un regain de popularité dans la seconde moitié du XXe siècle, probablement en raison de l’attention accrue portée au bouvier bernois. Saint-Bernardun autre grand chien suisse race de travail. Cette nouvelle attention, associée à l’augmentation du nombre d’expositions canines, a contribué à braquer les projecteurs sur le Bernois. La popularité des expositions canines a conduit à une pression sociétale en faveur de l’élevage de races pures, restreignant le pool génétique par des livres généalogiques fermés.

La fermeture du livre généalogique d’une race signifie que seuls les chiens nés de parents enregistrés de la même race peuvent être enregistrés. Cette fermeture, qui vise à maintenir la pureté de la race, peut entraîner des problèmes tels que la consanguinité. Le nombre de chiens d’une race pure est limité, fermeture du livre des origines restreint le patrimoine génétique. Alors que les croisements étaient autrefois acceptables pour acquérir les caractéristiques souhaitées, le passage à des livres généalogiques fermés limite la diversité génétique, ce qui contribue aux problèmes de santé des chiens de race.

Les bouviers bernois ayant gagné en popularité sur le plan commercial et dans les expositions canines d’élite, les éleveurs ont également maximisé leur potentiel de profit. En raison de pratiques d’élevage contraires à l’éthique et de livres généalogiques fermés, des maladies héréditaires déjà prédisposées, telles que le cancer, les maladies cardiaques et le diabète, sont apparues. dysplasie de la hanche est devenue plus fréquente au fur et à mesure de la consanguinité des lignées génétiques. En conséquence, l’espérance de vie des bouviers bernois a été réduite.

Problèmes de santé courants

L’un des problèmes de santé les plus problèmes de santé les plus courants Les bouviers bernois sont confrontés à la dysplasie de la hanche, une maladie génétique dans laquelle l’articulation de la hanche ne s’insère pas correctement dans la cavité de la hanche, ce qui entraîne de l’arthrite et des douleurs. Dysplasie du coude La dysplasie du coude est un autre problème orthopédique qui peut affecter les chiens de race bernoise, entraînant boiterie et inconfort. Ces problèmes peuvent être exacerbés par la croissance rapide de la race pendant l’enfance, ce qui souligne l’importance d’un régime alimentaire et d’un programme d’exercices contrôlés pour favoriser une bonne ossature et une bonne santé. développement des os et des articulations. En outre, les bouviers bernois sont sensibles à certaines affections héréditaires, telles que l’atrophie progressive de la rétine (APR)une maladie dégénérative de l’œil qui peut conduire à la cécité. Les bernois sont également exposés à des risques d’affections cardiaques et auto-immunes.

La prédisposition au cancer est une autre préoccupation majeure associée à la race. En particulier, les bergers sont exposés à un risque plus élevé de sarcome histiocytaireLe sarcome histiocytaire est une forme agressive de cancer canin. Le sarcome histiocytaire provient des histiocytes, des cellules qui jouent un rôle dans le système immunitaire. Ce cancer affecte divers organes, tels que la rate, le foie et les poumons. Même avec un traitement agressif, l’espérance de vie peut n’être que de 12 à 18 mois. Souvent, la durée de survie est beaucoup plus courte. En cours recherche se concentre sur la compréhension des facteurs génétiques et des mesures préventives potentielles.

Comment prolonger la durée de vie de votre bouvier bernois ?

Bouvier bernois courant dans un champ de luzerne
(Crédit photo : Elena Pejchinova | Getty Images)

Actuellement, les défenseurs de la race s’efforcent de prolonger la durée de vie de ces chiens remarquables grâce à des tests génétiques et à des pratiques d’élevage éthiques. Certaines organisations espèrent prolonger la vie des bernois en en croisant la raceou en accouplant le bouvier bernois à des races similaires, puis en accouplant ces lignées génétiques plus diversifiées au bouvier bernois. Bien que les organisations de race comme l’American Kennel Club (AKC) refusent d’enregistrer les bouviers croisés, elles espèrent conserver l’apparence et les qualités de la race tout en s’efforçant d’en améliorer la santé. Pour certains, une vie plus longue est plus importante que le pedigree. Grâce aux croisements, la diversité génétique peut contribuer à allonger la durée de vie des berners et à réduire le risque de maladies parfois mortelles.

En attendant, les vétérinaires suggèrent que les propriétaires de bouviers bernois peuvent contribuer à allonger la durée de vie de leur animal par des pratiques de bien-être, notamment des soins vétérinaires réguliers, une stimulation physique et mentale, la gestion du poids et une alimentation saine.

Soins vétérinaires

Pour le bien-être général de votre bouvier bernois, il est essentiel d’entretenir une relation stable et continue avec un vétérinaire réputé. Des soins vétérinaires réguliers, y compris des examens de routine, des vaccinations et des mesures préventives, sont essentiels. Ces mesures permettent d’identifier et de traiter les problèmes de santé potentiels dès les premiers stades, garantissant ainsi une vie plus longue et plus saine à votre chiot bien-aimé.

Au fur et à mesure que votre bernois franchit les étapes de sa vie, l’importance d’un suivi vétérinaire régulier s’accroît. Les chiens vieillissants peuvent nécessiter des visites plus fréquentes chez le vétérinaire afin de surveiller de près leur état de santé et d’apporter les ajustements nécessaires à leur routine de soins. Ces visites régulières permettent de gérer de manière proactive les problèmes liés à l’âge, de maintenir une santé optimale et de favoriser un lien fort entre vous et votre chiot vieillissant.

Alimentation et gestion du poids

Pour assurer le bien-être de votre bouvier bernois, vous devez lui fournir une alimentation équilibrée et de qualité. Il est conseillé de demander conseil à votre vétérinaire afin d’élaborer un programme alimentaire optimal pour votre bouvier bernois, en tenant compte de facteurs tels que l’âge, le poids, le niveau d’activité et toute exigence ou restriction alimentaire spécifique. Votre vétérinaire peut vous recommander une nourriture commerciale adaptée ou vous conseiller une alimentation maison équilibrée répondant aux besoins nutritionnels de votre bouvier bernois.

Outre le choix d’un régime approprié, il est essentiel de contrôler les portions. Nous savons qu’ils sont mignons et qu’il est difficile de leur résister, mais faites attention aux friandises et aux restes de table ! La suralimentation peut entraîner une prise de poids excessive et mettre à rude épreuve les articulations de votre bouvier bernois. Un poids insuffisant peut également augmenter le risque de problèmes de santé tels que l’obésité, le diabète et les problèmes articulaires. Une approche réfléchie de l’alimentation et des consultations vétérinaires régulières contribuent à maintenir le poids optimal de votre bouvier bernois, à promouvoir sa santé générale et à améliorer sa qualité de vie.

Les bienfaits de la stimulation mentale et physique

En raison de leur passé de chiens de travail, les bouviers bernois ont besoin d’une activité physique régulière et d’une stimulation mentale. L’intégration d’une routine quotidienne de promenades ou de séances de jeu est essentielle au maintien de leur forme physique. L’exercice régulier prévient également l’ennui, un facteur qui peut contribuer à des comportements indésirables et à la destruction.

Il est essentiel d’adapter le programme d’exercice à l’âge et à l’état de santé général de votre bouvier bernois. Les chiots peuvent bénéficier de séances de jeu plus courtes et plus fréquentes, tandis que les chiens plus âgés préfèrent un rythme un peu plus doux. Soyez toujours attentif à tout signe de fatigue ou d’inconfort et adaptez l’intensité et la durée des activités en conséquence.

Il est tout aussi essentiel de la stimulation mentalecar ces chiens intelligents ont besoin de défis mentaux pour conserver leur vivacité d’esprit. Introduisez des jouets à énigme et participez à des jeux interactifs pour enrichir son esprit. Non seulement cela renforcera votre lien avec votre chiot, mais cela contribuera à rendre votre bouvier bernois heureux et équilibré. En intégrant des activités physiques et mentales à sa routine, vous veillerez à ce que votre bouvier bernois mène une vie épanouie et équilibrée.

Trouver un éleveur réputé

Jeune femme travaillant avec un vétérinaire dans un chenil ou un refuge pour animaux et vérifiant la santé d'adorables bouviers bernois.
(Crédit photo : mladenbalinovac | Getty Images)

Nous plaidons en faveur de l’adoption, choisir un éleveur de bouviers bernois réputé ou un sauvetage auprès d’une organisation disposant d’informations sur les antécédents du chien peut contribuer à réduire le risque de consanguinité génétique et de prédisposition à des problèmes de santé. En outre, si vous aimez les Bernois mais que vous vous inquiétez de leur durée de vie, recherchez des bouviers bernois mélangés qui présentent une diversité génétique, comme le Caniche bernois ou le Chien de montagne doré.

Pour trouver le bon éleveur de chiens, faites preuve de patience et soyez sélectif dans votre recherche. Demandez des recommandations auprès de votre vétérinaire ou consultez les organisations de race qui s’efforcent de trouver des moyens d’allonger la durée de vie des chiens de race bernoise. Les références d’éleveurs de l’American Kennel Club pour les races reconnues constituent également un excellent point de départ. Par ailleurs, si vous connaissez quelqu’un qui possède un merveilleux chien, n’hésitez pas à lui demander où il a acquis son chiot.

Il est essentiel d’obtenir les certificats de santé des parents et des grands-parents. Ces certificats permettent de minimiser les problèmes héréditaires dans la lignée. Vous devrez faire des recherches sur votre race pour savoir quels sont les tests que les chiens parents doivent subir ou consulter la Centre d’information sur la santé canine.

Vous pouvez en apprendre davantage sur cette race remarquable et sur les moyens de prendre soin de votre bernois en visitant le site DogTime’s Bernese Mountain Dog. profil de la race.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *